Menu

bt_ecosoc

Notre Message l’Espérance. Notre Voie la Paix. Notre Choix le Mieux Vivre Ensemble.

Notre Message l’Espérance. Notre Voie la Paix. Notre Choix le Mieux Vivre Ensemble.

bt-donation-orange
bt-member-orange

La Quête du Sens

La modernité remplit notre quotidien d'informations et elle a élevé l'individu à sa plus grande dignité, mais elle a multiplié les solitudes. La condition humaine reste déterminée par ces deux pôles : une venue au monde qu'on n'a pas demandée, une mort dont on ne connaît pas l'heure. Comment transformer aujourd'hui cet entre-deux en une existence pleine et entière, qui fasse sens par-delà nous-mêmes ? Des penseurs de tous horizons - soufi, moines zen ou tibétain, médecin, prêtre, écrivains... - explorent ici les voies et les étapes de cette quête intérieure qui nous dépasse. Un dialogue qui résonne comme une invitation à ne pas passer à côté de la vie.

Une voie soufie dans le monde

L'espace égyptien, où la voie soufre des Shâdhilis a vu le jour, est riche des sanctuaires de ses trois premiers maîtres ; Abû l-Hasan al-Shâdhilî, Abû l-'Abbâs al-Mursî et Ibn 'Atâ'Allâh. La Shâdhiliyya, fondée au XIIIe siècle, a pourtant une origine maghrébine. En effet, Ibn Mashîsh, l'ermite du Rif marocain, transmit son "secret" à son unique disciple, al-Shâdhilî, qui hérita également d'Abû Madyan, le saint de Tlemcen. Voie royale au Maghreb et au Proche-Orient, la Shâdhiliyya s'est diffusée dans une grande partie du monde musulman. Profondément ancrée dans les sources scripturaires de l'islam, elle a attiré maints oulémas de renom. Elle dispense un enseignement initiatique dense, et a su expliciter celui d'Ibn 'Arabî, si controversé en milieu exotériste. Fruit d'un colloque qui s'est tenu à la Bibliothèque d'Alexandrie, cet ouvrage suit la Shâdhiliyya dans ses développements doctrinaux et son extension spatio-temporelle. La voie est présente depuis près d'un siècle en Occident, et a entraîné dans son sillage des intellectuels tels que René Guénon, qui contribuent, de nos jours encore, à faire connaître le patrimoine soufi universel.

l’Islam dans la cite – dialogue avec les jeunes musulmans français

Comme le montre parfois brutalement l'actualité, les rapports entre la France, sa jeunesse et l'islam restent encore à penser - et ce besoin est de plus en plus urgent. Persuadés que l'ignorance, les préjugés mais aussi la manipulation du discours religieux sont à la racine du problème, des personnalités de culture musulmane aux différents parcours professionnels ont choisi de faire partager le dialogue qu'ils nouent avec cette jeunesse, incarnée notamment par les Scouts Musulmans de France - car il existe des scouts musulmans, modèles d'ouverture et de dévouement. Les échanges qui naissent de ces rencontres abordent aussi bien la spiritualité et la pratique religieuse que la politique internationale, l'histoire universelle et la vie quotidienne dans les cités, le mariage et l'écologie. Les réponses apportées permettent à chaque citoyen, et particulièrement ceux qui ont une mission d'éducation ou de service, de mieux appréhender l'autre dans ses croyances, ses repères et ses interrogations. Une prise de parole partagée, qui invite à réfléchir ensemble sur notre avenir commun.

Le Coran, Jésus et le judaïsme

Les trois religions monothéistes issues de la Bible sont-elles aujourd'hui en opposition, en concurrence ou simplement en " vis-à-vis " ? Pour éclairer les relations tumultueuses qui, au cours des âges, ont généré tant de conflits, les auteurs de ce livre étudient le lien souterrain qui existe entre le Coran, l'Évangile et la Bible hébraïque. Peut-on légitimement penser que l'islam procède du christianisme comme la religion de Jésus procède de celle d'Israël ? Y aurait-il eu trois révélations successives, complémentaires qui résulteraient d'une même révélation continuée ? Après l'hostilité et l'indifférence, un troisième type de relation interreligieuse est-il en train de naître ? Gérard Israël, historien du judaïsme, le pasteur Alain Houziaux et le cheikh Khaled Bentounès en illustrent les principes, sans concessions, avec clairvoyance et rigueur.

L’Émir Abd el-Kader, témoin et visionnaire

Ce livre vient à point pour rappeler l'actualité d'Abd el-Kader et la richesse de son message. Pont entre Orient et Occident, entre tradition et modernité, l'Emir a frappé ses contemporains par la force de son caractère. Aujourd'hui les historiens mettent l'accent sur les multiples dimensions de sa personnalité - chef militaire et homme de paix, écrivain et penseur, politique et mystique - qui a su prendre le meilleur de son temps sans jamais renier sa propre culture. Venant après de très nombreux ouvrages consacrés à l'Emir, celui-ci, à travers textes, illustrations et documents dont certains inédits, rend compte de la richesse du personnage historique qui a marqué son époque et de la portée universelle de son message.

Cet Autre mon Frère

Cet Autre mon Frère - Histoire, analyse et enjeux du dialogue interreligieux, Michel Bolasell La multitude des spiritualités actuelles est-elle source de connaissance ou de conflit ?L'auteur à travers deux exemples (Perpignan et Strasbourg) tente de répondre à cette question. Il s'entretient également avec chaque représentant des différentes religions.

Graines de lumière – Actes du colloque

Le Soufisme, voie spirituelle de l'islam, amène l'homme à explorer la réalité intérieure de la vie, de la religion, et surtout de lui-même. Discipline d'éveil, il ouvre la conscience humaine à l'universel, et uvre à la réalisation du projet divin placé en l'homme. Or, ce dernier, foncièrement distrait, ne cesse de renier toujours plus son rôle de « représentant de Dieu sur terre ». En témoignent les différentes crises globales, systémiques, qu'affronte l'humanité actuelle. La célébration du centenaire de la Tarîqa soufie Alâwiyya, en juillet 2009, a contribué, nous l'espérons, à ce que l'humanité renoue avec l'essentiel, et dégage des perspectives plus avenantes. Maints domaines étaient donc concernés, égrenés sur les sept jours que dura le centenaire : la Terre, l'éducation, la communication et les médias, la mondialisation, la Révélation, la spiritualité et le soufisme. La Tarîqa Alâwiyya, fondée à Mostaganem (Algérie) en 1909 par le cheikh Ahmad al-Alâwî, trouve, de maître en maître, son enracinement dans le modèle muhammadien. Mais elle ne visait pas tant, par cet événement, à commémorer le passé qu'à tracer des sillons de lumière, à anticiper des solutions où la spiritualité puisse investir la matière.

Lettres à Dieu

Cent lettres à Dieu, de femmes et d'hommes, se trouvent rassemblées dans ce recueil. Les auteurs sont religieux ou laïques : archevêques, cheikhs, imams, moines, prêtres, rabbins, bahais ou bouddhistes, écrivains, intellectuels, journalistes, philosophes ou scientifiques originaires d'Europe, d'Afrique ou d'Orient, tous témoins d'un dialogue plus que jamais nécessaire. Ils expriment, dans ce livre, leur foi, leur doute, leur révolte, leurs interrogations les plus intimes, leurs espoirs et leur désespoir. Qu'ils soient pathétiques, violents, poétiques, lumineux, ces messages forment une mosaïque singulière de la quête des hommes.

  • 1
  • 2